logo

Retour sur le #MorningBY – « Packaging, que reste-t-il pour la face avant ? »

#MorningBy : « Packaging, que reste-t-il pour la face avant ? »

Médicament, OTC, compléments alimentaires, cosmétiques, quel avenir pour la face avant de vos emballages ?

Dans tous les secteurs, la face avant des emballages est de plus en plus sous tension. En santé c'est également le cas... En juillet 2019, l’ANSM recommande de faire figurer une mention sur le risque de surdosage en face avant des boîtes de paracétamol.
En janvier 2020, la Cour de Justice de l’UE estime qu’une allégation santé générique doit être reliée dans une dimension tant « matérielle que visuelle » à l’allégation de santé correspondante… laquelle figure généralement au dos des packaging des compléments alimentaires.

Le régulateur et la jurisprudence mettent la pression pour plus de loyauté et d’information sanitaire en face avant. Pour le moment tous les produits ne sont pas exposés à la même enseigne et les parcours clients ne sont pas tous les mêmes.

Un parcours par la Marque côté GP et parcours par le symptôme côté santé et bien-être. Si le packaging est déclencheur de l’acte d’achat, il doit aujourd'hui plus que jamais accompagner le conseil du Pharmacien et le bon usage pour le patient-consommateur. Trouver l'équilibre entre marketing, communication et réglementation n'est pas simple et cela soulève de nombreuses questions :

• Qui va gagner la bataille de la face avant ?
• Reste-il de la place pour le discours de marque ?
• Quelles options marketing et design mettre en œuvre ?
• Comment gérer l’information "on pack" dans un monde qui souhaite moins d'emballage ?
• Est-il possible de dématérialiser l’information notamment réglementaire ?

Autant de points que nous avons abordés lors de ce tour d’horizon des dernières tendances réglementaires dans le secteur des produits santé et bien-être.

_

2 Partages